humidité

Problématiques d’humidité : quelles solutions dans l’industrie ?

Dans l’industrie, les problématiques d’humidité désignent des facteurs liés à l’accumulation excessive d’humidité dans une ou plusieurs surfaces et conduisant à la prolifération de micro-organismes sur les outils de travail. Ce qui affecte par conséquent le bon fonctionnement de l’industrie. À ce titre, quelles sont les solutions proposées pour anticiper l’apparition de ces séquelles au niveau de l’entreprise ?

Identifier les problématiques d’humidité industrielles

Corrosion du métal

La corrosion métallique est une altération du métal traduite par des détachements ou des écaillements de la surface externe de l’outil. Il s’agit d’une réponse chimique à l’exposition constante de l’outil aux éléments comme l’eau, l’air et le gaz. En se dégradant, le métal laisse échapper des toxines et émet des ondes nocives au système nerveux. 

Condensation

La condensation est une conversion de la vapeur d’eau contenue dans l’air et le gaz en état liquide. Ce processus émane d’une mauvaise isolation et aération de l’espace. Se manifestant sous forme de buées sur un corps solide, la condensation est à l’origine des moisissures et autres aspects de décompositions.

Moisissures et bactéries

La moisissure désigne la décomposition de la structure externe d’un objet ou d’un espace en raison de la prolifération de champignons et de bactéries. Ce mécanisme résulte d’une exposition exagérée de l’objet ou de l’endroit à l’humidité de l’air ambiant. Par conséquent, les molécules présentes dans l’objet sont modifiées. Ce qui entraîne la formation de bactéries. 

Givrage

On entend par givrage la formation de glace dans certaines pièces frigorifiques d’une industrie. Une telle réaction chimique résulte du fait que l’air ambiant présent dans la pièce ait un point de rosée supérieur à la température de la surface.

Utiliser l’hygrométrie pour contrer les problématiques d’humidité industrielles

L’hygrométrie est l’ensemble de procédés visant à analyser le volume d’humidité présente dans l’air et l’atmosphère. Ce mécanisme propose différentes sortes de moyens pour équilibrer l’humidité et anticiper la formation d’anomalie.

Parmi ces stratégies figurent :

Les déshumidificateurs industriels

Le déshumidificateur industriel est un appareil conçu pour chauffer l’air et stabiliser l’humidité qui y émane. Ce faisant, ce dispositif diminue le taux d’humidité contenu dans l’air et le gaz et accélère l’assèchement d’une surface humectée. 

En outre, cette machine empêche l’air d’atteindre un niveau assez élevé et anticipe la formation de condensation. Par conséquent, il prévient la prolifération des champignons et de bactéries sur les outils industriels. Il évite à ce stade la dégradation de ces matériaux.

Les sécheurs d’air

Comme leur nom l’indique, ce sont des dispositifs mis en place pour sécher l’air dans une surface déterminée. En devenant sec, l’air évacue moins de vapeur d’eau. Ce qui a pour conséquence l’anticipation d’une humidité excessive et la pullulation de toxines et bactéries. 

En général, cet appareil est presque semblable au déshumidificateur. Les deux appareils tendent à contrôler l’air ambiant en maintenant son point de rosée inférieur à la température de l’espace. La seule différence réside sur le fait que le déshumidificateur réchauffe l’air pour diminuer la production de liquide. En revanche, le sécheur d’air libère uniquement de l’air sec.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *