Marché de l’immobilier de France pour 2021

L’année 2020 a quand même été une réussite pour le secteur de l’immobilier malgré la crise qu’a engendrée le covid-19. Même si le monde n’est pas encore totalement sorti de la crise sanitaire actuelle, les projets immobiliers continuent de progresser. La mise en place de démarches de soutien a permis à ce secteur de rester dynamique malgré une baisse des transactions. 

Retour sur la situation immobilière de la France en 2020

Pour les professionnels de l’immobilier comme IMMO de France, le visage du marché immobilier n’est pas encore clairement défini pour cette année 2021. En tout cas, le bilan de l’année 2020 est clair, une baisse des ventes est constatée bien que les taux et le prix ont connu une légère hausse. Comme dans divers secteurs, le marché de l’immobilier s’est adapté aux différentes périodes de l’an passé pour continuer à réaliser des transactions immobilières. 

Les contraintes issues du HCSF pour les banques ont freiné les acquéreurs. Malgré tout, le marché a quand même pu enregistrer un taux satisfaisant de transaction immobilière. Les acheteurs ont surtout eu un penchant pour les biens immobiliers anciens, près de 990 000 transactions sont enregistrées dans ce domaine.

Sur le plan national, les prix ont continué à progresser et de manière forte. Ce rebond de situation a quand même été précédé d’une chute du volume de transaction au printemps dernier. Cependant, un regain d’intérêt pour l’immobilier est constaté au cours du premier confinement et tout au long de l’été 2020. L’année s’est terminée de façon positive pour le secteur de l’immobilier.

Les incertitudes du marché pour 2021

L’année 2021 a démarré sur de bonnes bases pour le marché immobilier à travers toute la France. Les conditionnements de financement de projet d’achat immobilier. Les seuils de l’usure sont remontés, tandis que le taux de crédit est en baisse. Les conditions d’obtention de crédit immobilier vont être revues dans le but d’un léger assouplissement. 

Pour ce qui est des taux d’intérêt, ils vont continuer à être relativement bas pour cette nouvelle année 2021. Cette faiblesse des taux d’intérêt est l’une des raisons qui font que le marché tienne bon jusqu’à maintenant. 

Pour ce premier trimestre de l’année 2021, les taux de l’usure vont être orientés à la hausse. Tous les emprunteurs les plus justes peuvent espérer une acceptation de leurs dossiers. En d’autres termes, les primo-accédants vont pouvoir être plus nombreux à obtenir leur crédit immobilier. 

Cette année 2021, des mesures d’assouplissement seront mises en place en ce qui concerne l’obtention d’un crédit immobilier. Cette requête provient de la Banque de France et s’adresse à toutes les banques françaises. Bien que l’endettement des Français soit beaucoup plus important qu’auparavant, il est quand même possible d’emprunter au-delà de 25 ans. Même le taux d’endettement a été revu et est passé de 35 % au lieu de 33 % comme à l’habituel. 

L’immobilier en 2021 : en résumé ?

Toutes les mesures pour faire fonctionner le secteur de l’immobilier ont été prises. Est-ce le signe d’un éventuel blocage dans ce domaine ? En tout cas ce qui est sûr c’est que la tendance ne sera pas la même que celle de l’an dernier. Les professionnels sont moins confiants, mais cela ne définit pas encore l’avenir de l’immobilier pour cette année qui vient tout juste de commencer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *