Covid-19

COVID-19 : l’archivage d’une pandémie

Le monde entier a durement été éprouvé par la pandémie du Covid-19. Même si personne ne veut revivre une telle situation, il est néanmoins nécessaire de ne pas oublier les moments difficiles qu’on a tous vécu et la façon dont la situation a été gérée. Cela passe par l’archivage de la pandémie. Il est question de garder les traces de la crise sanitaire afin d’informer les générations futures.

Cet archivage permettra surtout de mettre en avant ces hommes et ces femmes qui ont bataillé jour et nuit dans les centres de santé afin de faire reculer ce virus.

Une bonne organisation de la récolte des archives liées au coronavirus

Il est impératif de bien organiser la récolte des éléments constituant les archives du Covid-19 afin de mieux les exploiter. Cela s’impose, car ces éléments sont nombreux. En effet, différentes sources, virtuelles ou matérielles, permettent d’en savoir plus sur la pandémie du coronavirus. Il importe d’adopter de bonnes méthodes de conservation afin de prioriser les plus pertinentes. Aussi, la systématisation des récoltes de matériel archivistique est nécessaire pour ne pas perdre de données d’une extrême importance.

Un appel a déjà été lancé dans ce sens par les spécialistes des archives. On peut citer en exemple la démarche des Archives de la ville de Bruxelles qui demandent à toutes les personnes qui ont un blog, une chaine YouTube ou autre support de les contacter pour une collecte d’informations. Il y a aussi le cas des archives municipales de Grenoble et les archives départementales des Vosges qui mènent des actions pour la récolte de données sur le Covid-19. Cela est essentiel pour la mise en place d’une mémoire collective coronavirus qui servira aux générations futures.

Toutefois, on ne doit pas se contenter de conserver les traces institutionnelles de la crise sanitaire. Il est aussi primordial de se pencher sur le ressenti du citoyen lambda. Aujourd’hui, grâce à l’hyper connectivité, il est facile de produire un grand nombre d’archives en ligne provenant de tout le monde. On peut en effet rassembler sans grande difficulté les échanges sur les réseaux sociaux, les articles, les mails et même les blagues en rapport avec le Covid-19.

Faire un clin d’œil aux personnels de santé

L’archivage de la pandémie permet aussi de faire un clin d’œil aux personnels de santé qui sont « en guerre » contre le coronavirus. Il est bon de prévoir une place pour ces hommes et ses femmes mobilisées de jour comme de nuit pour préserver des vies, en risquant de perdre la leur. On remarque que les virologues sont les plus cités dans les médias en tant qu’acteurs engagés à fond dans la lutte contre le coronavirus. Mais ils ne sont pas les seuls à saluer. Les soignants, les pharmaciens, les filles de salle, les aides familiales… sont autant de personnes à qui on doit rendre hommage du fait de leur sacrifice pour vaincre le coronavirus. Et cette reconnaissance est possible en réalisant un bon archivage de la pandémie.

D’autres bonnes raisons d’archiver la pandémie du Covid-19

Plusieurs familles ont perdu des êtres chers dans cette pandémie du Covid-19. L’archivage est une démarche qui permet de ne pas oublier tous ces disparus. On pourrait faire des publications où les gens parlent de leurs proches atteints du virus qui les ont malheureusement quittés. Aussi, cette pandémie a radicalement changé les habitudes quotidiennes. Le port du masque, la distanciation sociale et le lavage permanent des mains sont quelques règles qui se sont imposées à tous.

Sur le plan professionnel, il a fallu recourir au télétravail, une pratique à laquelle beaucoup de salariés ont eu du mal à s’accommoder. Le coronavirus a drastiquement bouleversé la vie des Hommes et l’archivage est essentiel pour qu’on se rende compte plus tard que nous revenons de loin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *