transformation digitale

Départements RH: la gestion du personnel de plus en plus digitale

De plus en plus de DRH digitaux: les investissements TIC pour la gestion des ressources humaines augmentent de 60% mais seule 1 entreprise sur 3 a une stratégie sur les compétences digitales de ses collaborateurs.

Mais seulement 1 sur 3 a une stratégie de compétences numériques pour son personnel

35% du DRH a élaboré une stratégie qui, basée sur le business plan de l’entreprise, oriente les compétences, les modèles d’organisation et les styles de leadership pour répondre aux enjeux de la transformation digitale, 48% la considèrent comme un sujet d’intérêt pour 2018.

Le principal défi de DRH

Le principal défi indiqué par le DRH est le développement de la culture et des compétences digitales (54%), mais seuls 22% ont pris des initiatives pour développer la culture et les connaissances sur le Digital chez les collaborateurs et seulement 16% ont vérifié l’écart entre compétences numériques nécessaires et celles présentes dans l’entreprise.

Près de la moitié des entreprises utilisent les réseaux sociaux non-professionnels pour les activités de marque employeur et de recrutement et 52% ont déjà mis en place, ou le feront en 2018, des plateformes mobiles de formation. L’analyse (moins de 1 sur 3) et l’intelligence artificielle (10%) sont encore peu répandues.

 La transformation digitale

Les DRH sont de plus en plus conscients de la transformation digitale en cours et des démarches à entreprendre pour s’adapter aux évolutions imposées par les nouvelles technologies: le principal enjeu de 2018 indiqué par plus d’un DRH sur deux (54%, était 45% il y a un an), en fait, c’est le développement de la culture et des compétences numériques. Parmi les principales initiatives activées pour répondre à la Transformation Digitale figurant celles dans le domaine de la formation comme le logiciel sirh ressources humaines, avec plus de six Départements sur dix qui envisagent des initiatives en 2018 (63%), et celles liées aux processus de recherche et de sélection du personnel (61%) . Non seulement cela, cette année 60% déclarent une augmentation des investissements numériques en soutien aux processus RH par rapport à l’année précédente, portée par des interventions de soutien à la formation (58% des organisations ont des investissements plus importants que l’année dernière) et par  les processus de marque et de sélection des employeurs (en croissance pour 45% de l’échantillon).

Ce qui manque souvent, cependant, c’est la traduction de cette stratégie d’entreprise numérique en une stratégie de personnes, une stratégie qui met l’accent sur les personnes, leurs compétences et leur professionnalisme lié à la révolution technologique: elle n’est présente que dans un peu plus d’un. Sur trois entreprises (35%), près de la moitié (48%) le considèrent comme un sujet d’intérêt à partir de 2018, tandis que 17% ne sont pas intéressés par le sujet. Le pourcentage d’entreprises qui ont adopté des initiatives de diffusion de la culture et des connaissances sur la transformation numérique parmi leurs collaborateurs, égal à 22%, ou qui ont mené des actions pour vérifier l’écart entre les compétences numériques nécessaires et celles présentes dans l’entreprise, ce qui ne dépasse pas 16%.

En plus d’accompagner l’entreprise dans sa démarche de transformation digitale, le DRH doit également pouvoir saisir les opportunités offertes par les nouvelles technologies pour améliorer leurs processus. De ce point de vue, une bonne nouvelle vient de l’utilisation des réseaux sociaux et des outils mobiles, présents dans environ une entreprise sur deux, tandis que l’utilisation de technologies plus avancées, comme les outils d’analyse, reste encore moins une entreprise sur trois et l’intelligence artificielle, utilisée par seulement 10 % des entreprises.
La nécessité de repenser les modèles organisationnels et managériaux déviant de plus en plus importante, avec plus d’un DRH sur deux élaborant des plans de bien-être d’entreprise et environ un sur trois prenant des mesures pour définir de nouveaux styles de leadership, alors qu’ils sont encore limités. Projets de gestion des âges, actions pour intégrer efficacement les cultures et les compétences de différentes générations de travailleurs, présentes dans une entreprise sur cinq seulement.

«Le DRH est désormais conscient de leur rôle de premier plan dans le chemin des entreprises vers la digitalisation et de l’importance de fournir des outils pour faire face aux changements en cours et mettre en œuvre une stratégie centrée sur le développement des personnes et de leurs compétences – explique Mariano Corso, Directeur scientifique de l’Observatoire des pratiques d’innovation RH – dans de nombreux cas, l’entreprise est en avance sur la direction des ressources humaines et les stratégies de numérisation occupent déjà une place centrale dans les nouveaux plans industriels. Mais sans une stratégie humaine capable de diriger la transformation des compétences, des capacités, des modèles d’organisation et des styles de leadership, une stratégie d’entreprise numérique est incomplète et risque d’échouer ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *