argent

Les étapes à prendre pour souscrire à un prêt personnel

Le prêt personnel est une offre bancaire simplifiée. Il ne demande pas de justificatif des dépenses. Par contre, le souscripteur doit toujours suivre les différentes démarches à accomplir. Il a notamment l’obligation de bien se renseigner auprès de plusieurs banques. La discussion avec un conseiller client est aussi à faire. Retrouvez l’essentiel à retenir sur le parcours de l’emprunteur.

Comparer les conditions du prêt personnel auprès de plusieurs banques

Avant d’aller plus loin, consultez le site solupret.fr. Cette adresse explique en détail le B à BA du crédit personnel. Quoi qu’il en soit, cette offre bancaire engage le souscripteur sur plusieurs moins. L’emprunteur a ainsi intérêt à utiliser les comparateurs en ligne pour trouver les meilleures sources de financement. Il faudra confronter différents critères, dont le TAEG. C’est le taux annuel effectif global. Il s’agit d’un pourcentage indiquant la rémunération de la banque pour le capital octroyé. Il inclut déjà une part d’assurance. Le frais de dossier est également pris en compte dans le TAEG. Ce dernier permet ainsi de connaître combien l’emprunt va réellement coûter.

Procéder à une simulation de crédit en ligne ou directe

Le souscripteur doit procéder à une simulation de prêt personnel. Différentes banques déploient un outil conçu à cet effet en première page de leur site Web. Des plateformes spécialisées dans l’aide à l’obtention de financement proposent également un programme similaire. Dans les deux cas, l’internaute apprend des informations qui pourraient lui être utiles. Il est renseigné sur le montant de la mensualité et le coût estimatif de son emprunt. Pour ceux qui ne maîtrisent pas le numérique, il est possible de venir consulter un conseiller client. Ce dernier se charge de répondre à toutes les questions. Il peut par exemple donner la somme maximale autorisée pour les crédits personnels. Il est habituellement de 3000 euros.

Constituer le dossier de demande en bonne et due forme

Une fois les zones d’ombre élucidées, le souscripteur au prêt personnel doit commencer à réunir les documents utiles. Son dossier de demande inclut diverses pièces d’identité. Le créancier exige également d’avoir des preuves de solvabilité. La plupart des banques réquièrent trois fiches de paie. Il y a ceux qui veulent connaître si la personne est en CDI ou a juste un emploi de courte durée. C’est la raison pour laquelle il est préférable de faire une demande auprès de sa propre banque. Le gestionnaire de compte peut ainsi donner son appui sur la régularité des paiements.

Décider d’une rétractation légale en cas de besoin

L’accord de principe de la part du banquier s’obtient promptement. C’est la phase de vérification des documents qui prend un peu de temps. À un moment donné, il faut signer le contrat après avoir lu les conditions générales. Les clauses sur un remboursement anticipé ou les pénalités en cas de retard sont à considérer. Le prêt personnel concerne une somme relativement faible. Puis, beaucoup de ménages s’en servent pour faire face à un souci de trésorerie. La banque fait de son mieux pour débloquer le fonds dans les meilleurs délais. Le client a toujours le droit à la rétractation, s’il trouve que le contrat n’est pas en sa faveur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *