L’impression 3D : une nouvelle technologie pour le prototypage

La faisabilité d’un produit industriel est un enjeu majeur. La fabrication additive permet de les réaliser dans des temps très courts. Le prototypage rapide est en effet, un concept permettant de mettre au point et de fabriquer des prototypes de produits en quelques heures. Grâce aux technologies de nouvelle génération, notamment l’impression 3D, cela est rendu possible. Les usines et les fabricants de pièces s’équipent de plus en plus de ces outils pour accroitre leur rendement.

Au temps traditionnel, le prototypage prenait beaucoup de temps voire des mois, car il fallait d’abord construire une maquette, puis l’emmener dans une société tierce qui va fabriquer le prototype. Mais ces temps sont révolus grâce à la modélisation numérique.

Comment ça marche ?

Les logiciels appelés Conception et Fabrication Assistés par Ordinateur ou CFAO sont utilisés pour créer la maquette. Quand cette dernière, en modèle 3D est satisfaisante, on commence l’impression pour obtenir le prototype. Si jamais le modèle physique présente des défauts, il faut juste refaire le fichier numérique et lancer une nouvelle impression. Cela est très pratique dans la fabrication des pièces complexes, car on peut obtenir un prototype en une journée.

Les avantages de l’impression 3D

L’impression 3D présente plusieurs avantages :

  • La rapidité : L’utilisation de la modélisation numérique est très avantageuse quand on parle de prototypage. D’abord, c’est très rapide, cela permet de voir très vite les imprévus qui pourraient survenir lors de la production. Ces éventuels problèmes pourront alors être corrigés avant le développement et la finalisation du produit.
  • Le coût : Les matériels d’impression 3D ne coutent guère cher. Avec leurs performances, ces dernières peuvent imprimer même les pièces les plus complexes géométriquement parlant et avec une qualité plus que satisfaisante. Cela permet aussi de tester d’autres alternatives à des coûts moindres. On n’a également plus à collaborer avec une société tierce car les opérations peuvent se faire en interne, donc l’entreprise fera des économies.
  • Risques limités : grâce au fait que l’on peut effectuer des tests avec cette technologie, on peut améliorer le produit et affiner ses caractéristiques. Cela présente moins de risque de faire des erreurs lors de la conception du produit.

Se former à l’impression 3D

L’imprimante 3D est un outil très technique et il serait difficile pour un débutant de s’y retrouver. En effet, contrairement à une imprimante classique, ces machines n’impriment pas des textes ou des images. Il est donc plus conseiller de suivre une formation technicien imprimante 3D. Pour approfondir les connaissances, et bien comprendre le concept, et par conséquent assurer la prise en main du matériel, cela est aussi indispensable.

L’impression 3D a donc révolutionné l’univers de la fabrication de prototypes. Elle s’avère très bénéfique car elle nécessite un délai très court, moins couteux et limite les risques d’erreurs. L’utilisation d’une imprimante aussi sophistiquée n’est pas pour autant facile et il est conseiller de suivre une formation. Cette technologie est vraiment la solution pour tester les prototypes fonctionnels et imprimer des pièces en petite série.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *