Le café au Brésil

L’histoire du café au Brésil

Le premier café planté au Brésil commence par un scandale. Selon la légende, Francisco de Melo Palheta s’est rendu en mission diplomatique en Guyane française et a fini par séduire l’épouse du gouverneur pour tenter de mettre la main sur la précieuse récolte de café locale. Son plan a fonctionné.

La femme du gouverneur a renvoyé Francisco au Brésil avec des graines de café cachées dans un bouquet de fleurs. De retour au Brésil, il a planté les graines de café et les premiers plants de café sont nés : c’est le début d’une riche histoire au Brésil qui est aujourd’hui en pleine floraison. 

Production de café 

La production de café a commencé autour de la rivière Paraiba, près de Rio de Janeiro. Cet emplacement n’était pas seulement idéal pour le terrain, mais aussi pour la proximité de la ville pour l’exportation. Contrairement aux petites plantations de café d’Amérique centrale, les premières fermes commerciales au Brésil étaient de grandes plantations exploitées par des esclaves. Cette méthode industrialisée de production du café était assez rare dans le reste du monde.

Entre 1820 et 1830, la production de café au Brésil est en plein essor et commence à s’imposer sur le marché mondial. Les personnes à la tête de la production du café étaient connues sous le nom de « barons du café » et étaient extrêmement riches et puissantes. Leurs revendications ont exercé une grande influence sur les politiques gouvernementales et ont façonné la façon dont le gouvernement a soutenu l’industrie du café.

En 1888, l’esclavage a été aboli au Brésil et beaucoup craignaient une baisse significative de la production de café. Cependant, la récolte a continué d’être couronnée de succès année après année.

Brûler le café

Dans les années 1920, le Brésil produisait 80% du café mondial. Les ventes de café ont financé une grande partie de l’infrastructure du pays. La vigueur de la production est devenue un problème lorsque l’important excédent de café combiné à la Grande Dépression dans les années 1930 a entraîné une chute considérable de la demande mondiale.

Dans un effort pour faire flamber les prix du café, le gouvernement brésilien a brûlé environ 78 millions de sacs de café stockés. Cet effort n’a pas porté ses fruits comme ils l’avaient espéré. 

Le café au Brésil aujourd’hui 

Aujourd’hui, le Brésil est le producteur de café le plus avancé et le plus industrialisé du monde. Ils fournissent 30% de la production mondiale de café : à titre de référence, c’est presque trois fois plus que le Vietnam qui est le deuxième producteur mondial. Cette boisson est très populaire au Brésil et est le produit le plus consommé par les personnes de plus de 10 ans.

Les cafés brésiliens sont souvent peu acides avec un corps sucré et lourd. Les notes de dégustation du café brésilien s’inspirent des saveurs de chocolat et de noisette et sont connues pour produire une tasse très propre.
Si vous souhaitez acheter du café du Brésil rendez-vous ici : https://www.cafesmiguel.fr/cafe-en-grain/533-bresil-santominas.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *