À la découverte de Naoshima, l’île de l’art du Japon

Nichée dans la mer intérieure de Seto, l’île Naoshima connaît une réputation internationale pour ses musées d’art moderne, les sculptures éparpillées sur son territoire sans parler de l’architecture particulière de certaines bâtisses. Ce qui en fait une étape incontournable, en particulier pour les mordus d’art moderne. À l’évidence, cette île promet des vacances inoubliables au Pays du Soleil-Levant.

Visiter le Benesse House au cours d’un périple au Japon

C’est au cœur de la mer intérieure de Seto que l’on trouve le Benesse House. Il s’agit en réalité d’un hôtel ressemblant plus à une galerie d’art contemporain. Le concept de ce site est donc assez simple : un musée où les visiteurs peuvent dormir. Son style minimaliste, avec les étendues de béton, de bois et de verre, complète parfaitement la nature environnante ainsi que les œuvres d’art. Conçu par l’architecte japonais Tadao Andō au début des années 90, ce musée-hôtel de Naoshima présente près d’une quarantaine d’œuvres.

De cette manière, les visiteurs admireront des œuvres variées. À l’instar des photos de paysages marins de l’architecte et photographe japonais Hiroshi Sugimoto qui sont affichées dans une salle sphérique, les sculptures d’Antony Gormley éparpillées dans les jardins, etc. Il est évident que les amateurs d’art qui passent un séjour au Japon adoreront une balade dans ce complexe. La nuitée est environ de 25 000 yen. Le musée quant à lui ouvre ses portes de 8 h à 21 h, selon la saison.

Chichū, un musée d’art moderne unique

Vu que Naoshima est réputée pour être l’île de l’art dans le pays du Soleil-Levant, les voyageurs y trouveront un bon nombre de musées d’art. On peut également visiter le musée d’art de Chichū. Situé sur une colline surplombant la côte sud de Naoshima, ce musée a été inauguré le 18 juillet 2004. C’est un musée souterrain qui se consacre à l’art moderne. Même le bâtiment est une véritable œuvre d’art. En plus, il utilise uniquement la lumière naturelle pour éclairer les œuvres exposées.

Ainsi, les visiteurs auront une expérience visuelle fortement influencée par l’environnement naturel. Le musée a été établi à partir des plans de Tadao Andō. Sur une parcelle de 9 900 m² environ, on apprécie de nombreuses formes géométriques qui sont dissimulées sous terre. Pour explorer chaque forme, les visiteurs emprunteront des couloirs bordés par des espaces sombres et des espaces lumineux. Le musée propose de même une agréable promenade dans son jardin de 400 m² à peu près. Les explorateurs y contempleront plus de 150 espèces de plantes et 40 espèces d’arbres.

S’émerveiller devant les œuvres d’art en plein air de Naoshima

Étant une île d’art par excellence, Naoshima donne la possibilité de s’intéresser à l’art dans ses recoins. En sus, toutes les œuvres d’art en plein air obéissent à un idéal d’harmonie et de paix. Il y a d’abord les œuvres de l’artiste Shinrô Otake qui se situent à proximité de la mer. Ce qui incitera les spectateurs à ressentir l’appel au large, au voyage. Les fameuses citrouilles de l’île de Naoshima, œuvres de Yayoi Kusama, font également partie des incontournables.

Les voyageurs peuvent aussi se rendre au port où se trouvent les œuvres de Sou Fujimoto. Dans le cadre d’un voyage au Japon avec des enfants, ces derniers pourront s’ébattre dans l’immense structure métallique transparente représentant une île flottante. À part cela, l’artiste franco-américaine Niki de Saint Phalle vient aussi se mêler à la fête. Cette artiste expose trois sculptures de personnages et d’animaux amusants avec des couleurs vives.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *