La location de tourisme : louez votre bien en toute simplicité

La location saisonnière, aussi appelée meublé de tourisme, est très appréciée des propriétaires qui souhaitent mettre à profit une de leurs résidences secondaires. Véritable complément de revenus, cette solution de location est très pratique et particulièrement rentable. Néanmoins, avant de se lancer dans une location de tourisme, il est bon de connaître quelles sont les règles qui régissent ce type de service.

Les avantages à proposer son bien à la location saisonnière

Si pour les locataires, les meublés de tourisme sont l’occasion de s’immerger au cœur de leur séjour en bord de mer par exemple, pour les propriétaires ce genre de location est également avantageux. En effet, la location de meublé de tourisme est idéale pour conférer aux propriétaires un complément de revenus non négligeable. En proposant à la location saisonnière leur résidence secondaire, les propriétaires s’assurent que celle-ci soit source de rentrée d’argent. De cette manière, leur bien est occupé lorsqu’ils sont absents et lorsque cela leur convient. Ainsi, ils s’assurent que leur résidence ne reste pas vacante, et peuvent également s’assurer de sa disponibilité puisque ce sont eux qui régissent les entrées et sorties de leurs locataires temporaires.

Proposer un bien en tant que meublé de tourisme : les critères

Pour que votre bien puisse être loué en tant que meublé de tourisme, certaines données sont à prendre en compte. En effet, afin qu’un bien soit éligible au rang de meublé de tourisme, il est nécessaire que ce dernier respecte quelques critères essentiels. Le bien, quel qu’il soit, studio, appartement, maison ou villa, doit être équipé de plusieurs caractéristiques élémentaires. Pour cela, le bien doit être aménagé avec une literie, des plaques de cuisson ainsi que des ustensiles de cuisine de base, mais aussi un réfrigérateur et des meubles de rangement. De la même manière, le bien proposé en tant que meublé de tourisme doit être exclusivement réservé au locataire sans qu’il y élise domicile, et pour une durée maximale de 90 jours consécutifs au même locataire. 

Pour d’autres conseils sur les réglementations de la location de tourisme, consultez notre article dédié en cliquant ici.

Le meublé de tourisme, une location qui s’organise

Si votre bien est éligible en tant que meublé de tourisme, certaines démarches administratives incombent au propriétaire. Afin d’éviter une amende salée, il est important que ce dernier déclare son bien loué au registre Sirène de l’Insee, qui lui transmettra son numéro SIRET personnel. En effet, la location de meublé de tourisme est considéré comme étant une activité commerciale. C’est pourquoi les revenus générés sont soumis à des impôts, et doivent donc être déclarés. De façon simple et rapide, la déclaration d’un meublé de tourisme est une démarche de plus en plus courante qui se réalise dans de brefs délais et sans imposer de contrainte particulière. Ainsi, pour louer votre bien en bord de mer du côté d’Arcachon, n’hésitez plus en déclarez votre meublé de tourisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *